05 Juillet 2020

FILEMAKER 19 : Un changement de cap

La dernière version de FileMaker est sortie (V19) il y’a maintenant quelques semaines (le 20 Mai) et cette version fera date, cela pour plusieurs raisons. Les nouveautés techniques ainsi que les nouvelles orientations stratégiques de CLARIS sont importantes, cette version marque un cap.  Cet article a pour but de faire un tour d’horizon synthétique (et non exhaustif) des ajouts de cette dernière livraison de CLARIS qui nous ont marqués. 

 


1 / DERNIÈRE VERSION NUMÉROTÉE + ENVIRONNEMENT :  

- Fini les versions annualisées, nous aurons désormais droit à des MAJ plus fréquentes (de l’ordre du trimestre) ne nécessitant pas une réinstallation complète de l’application (désormais installée par un simple glissé / déposé). C’est une excellente initiative, en effet, certains clients étaient réticents quant au fait d’installer chaque année la dernière version de la plateforme.

- Pour Windows : FileMaker Pro est désormais disponible uniquement en version 64 bits.  

- Une possibilité bienvenue : pouvoir modifier l'option "Version minimale autorisée" à ouvrir ce fichier que le fichier soit enregistré en local ou hébergé

- La création d’un fichier peut se faire directement dans FileMaker Cloud.

- ATTENTION : fini également la création des Runtime (solutions d'exécution). Des changements stratégiques seront nécessaires chez les éditeurs concernés. 

 

2 / LES EXTENSIONS : 
  

Cette fonction est importante quant à la manière de penser nos développements. En effet, nous avons désormais la possibilité de « greffer » des fonctionnalités à notre application. 
En quelque sorte, cela nous permet de raisonner en modules. Cela va permettre de « réutiliser » des blocks ayant déjà fait leurs preuves. Cette possibilité d’ajouts de composants préconçus va avoir des implications stratégiques importantes.   

3 / INTEGRATION JAVASCRIPT

On peut appeler du JavaScript via le Web viewer et les scripts Filemaker peuvent communiquer directement. Les 2 peuvent se répondre l’un l’autre (et transmettre des paramètres). Cela ouvre de très grandes perspectives notamment en terme d’interface. En effet, la possibilité s’offre à nous d’intégrer des calendriers, graphiques etc… Un saut technologique vient d’être franchi. 

Les commandes en jeux sont : Exécuter JavaScript dans Web Viewer et FileMaker.PerformScript.

 

 

 

 

 

 
4 / FileMaker sous Linux

 Pour beaucoup, ce sera sans doute le principal intérêt de cette nouvelle version, fruit d’une longue attente.

 FileMaker continue bien sûr à tourner sous MacOS et sous Windows. Mais Linux est souvent utilisé pour les serveurs Web… Désormais, FileMaker Server est compatible Linux.

 

5 / EN BREF (mais pas des moindres) : 
 

- Prise en charge de Siri Raccourcis dans FileMaker Go.
- Prise en charge des cartes dans FileMaker WebDirect
- Décompte du nombre de pages via la fonction (enfin !): {{NombrePages}}
- Prise en charge du mode Sombre de macOS :
- Excellente idée ! Ouverture d'un fichier au démarrage de FileMaker Pro
- Configuration de la lecture du protocole NFC.
- Configuration du modèle de Machine Learning : il s’agit là d’une insertion dans le monde de l’IA. 
 

 

6 / Pour finir :  Claris Connect

Claris Connect  est le produit que FileMaker inc. devenu Claris International, a racheté à l’entreprise Stamplay et a baptisé de la sorte au moment où il l’a fait entrer dans son giron…

Claris Connect est un produit autonome, que des utilisateurs peuvent se procurer indépendamment de FileMaker (ou, si vous préférez, Claris FileMaker, puisque c’est son nouveau nom , mais qui peut être intégré à FileMaker !

Ainsi, depuis une base FileMaker, vous pouvez bénéficier de l’accès direct à toutes sortes de services Web et d’automatisations grâce à Claris Connect !

Ceci permet dès lors de profiter des qualités de chaque service ou app Web sans avoir à les développer dans FileMaker !

 

 Vous l’aurez compris, nous sommes emballé par cette nouvelle mouture ! L’aventure continue.